Qu’est-ce que le Cercle du patrimoine autochtone?

Il est difficile de trouver une traduction littérale du concept de patrimoine culturel en langues autochtones. Les traductions qui s’en rapprochent le plus sont souvent liées au sacré ou à l’idée de se connaître soi-même. Les peuples autochtones comprennent et décrivent le patrimoine culturel selon leurs perspectives, leurs traditions et leurs langues distinctes.

Pour les peuples autochtones, le patrimoine culturel se rapporte aux idées, aux expériences, aux objets, aux expressions artistiques, aux pratiques, au savoir et aux lieux qui ont de la valeur en raison de leur signification culturelle, de leur lien avec la mémoire collective ou de leur relation avec l’identité collective. Le patrimoine culturel autochtone ne peut être séparé de l’identité ou de la vie autochtone. Le patrimoine culturel autochtone peut être hérité des ancêtres ou créé par des gens d’aujourd’hui comme legs pour les générations futures.

Le patrimoine culturel autochtone est un droit inhérent, puisque ses pratiques et les formes de son savoir précèdent le contact avec les Européens. Ce droit inhérent existe en dehors du cadre colonial qui régit et définit le patrimoine sanctionné par l’État et ses lois, politiques et programmes. Il est impossible de considérer adéquatement le patrimoine culturel autochtone sans tenir compte de toutes les perspectives, les valeurs et les traditions juridiques des peuples autochtones. Les peuples autochtones ont le droit de définir leur propre patrimoine culturel, d’interpréter sa signification et de protéger sa valeur. Nous devons aussi avoir une voix dans le patrimoine partagé — les lieux et les histoires qui ont une importance pour le Canada et l’ensemble des Canadiens.

Il est fondamental pour l’identité et le bien-être des peuples et des communautés autochtones d’être liés aux visions du monde, aux traditions et aux territoires distincts de leurs ancêtres. La protection et la revitalisation du patrimoine autochtone ont eu un effet significatif en créant des changements sociaux, économiques, physiques et psychologiques positifs sur les communautés. Les peuples autochtones reconnaissent que la sauvegarde de leur patrimoine culturel, sous toutes ses formes et dans toutes ses expressions, est essentielle pour bâtir un avenir positif, viable et culturellement riche.

Scroll to top